L’équipe de Manuela Santos, chef du laboratoire de nutrition et de microbiome au CRCHUM et chercheure membre à l’Institut, étudie l’impact du microbiote intestinal sur la pathophysiologie du cancer colorectal et sa réponse au traitement. Ce projet de recherche a été rendu possible grâce notamment à la contribution financière de l’Institut du cancer de Montréal, qui a permis l’achat d’équipement nécessaire à la mise sur pied de cette recherche.

Cette étude bénéficie de la collaboration multidisciplinaire dans les domaines de la microbiologie, de l’oncologie moléculaire et la bio-informatique au CRCHUM mais grâce aussi à l’implication de l’Université de Montréal, de l’Université McGill et de l’Université du Québec à Montréal. 

L’équipe de recherche qui œuvre avec Manuela Santos est composée de Dre Carole Richard, chef de la chirurgie digestive au CHUM, de Dr Roy Hajjar et des membres du personnel de recherche.

Les impacts concrets de cette recherche touchent la durée du séjour hospitalier, le taux de mortalité associée à la chirurgie, une réduction dans les délais de la reprise des traitements de chimiothérapie et ultimement l’augmentation de la qualité de vie des patients.